A Travellerspoint blog

Day 264 - Darwin

Retour en Australie...

semi-overcast 30 °C

Nous sommes arrivés la veille, tard dans la soirée. Un ami est venu nous chercher à l'aéroport et nous a déposé chez lui. Notre voiture est restée sur la même place de parking pendant 2 mois et demi. Nous avions laissé la clé de la voiture au cas où les policiers ou la municipalité voulait qu'elle soit déplacée mais visiblement cela n'a dérangé personne. Une fois la clé sur le contact, le moteur démarre au 2ème essai. Chouette.

Il est maintenant 22h et nous n'avons toujours pas mangé. Le problème c'est que les restaurants classiques ferment tôt (21h) donc il ne reste plus que quelques options. Nous arrivons à Mc Do, dernier refuge pour les retardataires. Les locaux n'ont pas changé leurs habitudes : certains sont pieds nus et cela ne choque personne. Nous passons la nuit dans le centre ville.

La météo est bien meilleure en juillet qu'en avril : la saison des pluies est terminée et il fait beaucoup moins lourd. La climatisation est toujours agréable mais moins nécessaire qu'en avril où on étouffe dehors. Les températures sont plus douces aussi, il fait bon le soir sans avoir trop chaud. Le petit vent qui balaie la côte est agréable.

Posted by AliceEtVincent 22:38 Archived in Australia Comments (0)

Days 257 to 263 : Komodo

Peut-être le billet le plus long du voyage mais tellement de choses à dire sur Komodo...

sunny 32 °C

Aujourd’hui, c’est le grand départ pour Komodo… nous partons pour une croisière de 5 jours, avec au programme snorkeling, plongées et dragons.

large_DSC09155.jpg

Nous arrivons vers 11h à Labuan Bajo, petit aéroport récent, visiblement construit pour le développement du tourisme local. Car les attractions principales de la région sont les plongées et les dragons de Komodo, que l’on trouve uniquement sur deux îles du parc maritime : Komodo et Rincha.

large_DSC08686.jpg

L'Antares est un bateau avec 2 cabines et nous sommes 4 à bord : Delphine, Nathalie et nous. L’équipage se compose de 5 personnes : Fabien, le capitaine et propriétaire, Michaël, l’instructeur de plongée, et 3 indonésiens qui s’occupent du bateau et de la cuisine. Nous sommes donc 6 Français à bord (c'est un hasard), on devrait bien s’amuser.

large_IMG_6632.jpg

large_DSC09153.jpg

Fabien nous explique le parcours que nous allons faire ces 5 prochains jours, en précisant aussi que cela dépendra de la météo et des autres bateaux, l'idée étant de ne pas tous se retrouver au même endroit au même moment. Voici la carte des îles du parc :

large_DSC09068.jpg

Nous passons les 5 jours à nager, plonger (Vincent est le seul à accompagner Michaël, il a un instructeur pour lui tout seul), bien manger, se reposer et dormir.

large_DSC08915.jpg

large_DSC08760.jpg

On trouve peu d'îles avec des arbres dans le parc. Nous étions au début de la saison sèche ce qui explique l'herbe encore bien verte mais on nous a confirmé que quelques semaines plus tard tout devient sec et jaune.

Quelques photos en vrac du parc de Komodo :

large_DSC08691.jpg

large_DSC08935.jpg

large_DSC08938.jpg

large_DSC09022.jpg

large_IMG_6685.jpg

large_DSC08762.jpg

L'eau est à 30 degrés, on a l'impression d'être dans un bain géant. Les coraux et les poissons sont partout, les tortues aussi. C'est incontestablement le meilleur lieu pour le snorkeling et la plongée de tout notre voyage. Et nous avons eu aussi l'opportunité de voir des raies manta, à un endroit où elles viennent pour se faire nettoyer par les petits poissons. Nous aurons vu aussi un hippocampe, un peu caché dans le sable à 10m de profondeur (exceptionnellement Alice avait fait le déplacement en plongée avec Michaël, et Vincent était avec Fabien, mais ses problèmes d'oreille l'obligent à descendre très lentement pour pouvoir égaliser en continu. Mais elle n'a pas été déçue !).

Alice qui pointe l'hippocampe (la petite chose en noir) :

large_DSC09017.jpg

Et oui ça ne ressemble pas à grand chose (l'hippocampe, de plus près) :

large_DSC08982.jpg

Les filles profitent des endroits peu profonds pour faire du snorkeling, avec Hassan, le bras droit de Fabien, un gentil Indonésien qui s'assure de notre sécurité en permanence. Il a l'oeil pour voir les poissons, surtout ceux qui se cachent ou qui se déplacent vite, comme les sèches. Vincent, quand à lui, a pu faire une dizaine de plongées dans des conditions très différentes : avec ou sans courant, petits et gros poissons...

Le snorkeling entre filles (et Hassan)

large_DSC08848.jpg

large_DSC08718.jpg

A la poursuite des raies manta :


Et pleins de poissons de toutes les couleurs, et il y en a beaucoup :

large_DSC08957.jpg

large_DSC08962.jpg

large_DSC08963.jpg

large_DSC09051.jpg

large_DSC09053.jpg

Une sélection des plongées de Vincent

Une raie :

large_DSC08977.jpg


Un gros poulpe :

large_DSC08929.jpg

Une énorme coque :

large_DSC08875.jpg

Une murène avec ses crevettes nettoyeuses :

large_DSC08804.jpg

Pleins de poissons :

large_DSC08829.jpg

large_DSC08922.jpg


Toujours les poissons clowns :

large_DSC08879.jpg

large_DSC08813.jpg

Une sèche :

large_DSC08872.jpg

Des poissons grenouilles, super dur à trouver car ils se cachent sous des algues dans le sable :

large_DSC08999.jpg

L'après-midi de l'avant dernier jour est consacré aux dragons de Komodo. Une personne de l'équipage nous emmène jusqu'à la berge de l'île de Rincha. Un guide du parc national nous accueille et nous explique le déroulement de la visite.

large_DSC09077.jpg

Nous avons le choix entre 3 circuits, de longueurs différentes sur des dénivellations différentes. Nous sommes tous les quatre d'accord pour faire un mélange des deux plus petits circuits, ce qui nous permet de rester à l'ombre (il fait très chaud) mais aussi d'accéder au point de vue de l'île.

large_DSC09081.jpg

large_DSC09107.jpg

Le guide nous explique que c'est la saison des amours et que les dragons males sont particulièrement agressifs à cette période. Les mesures de sécurité pour assurer notre protection ? Le guide a un bâton de bois à la main, très rassurant. Dans les faits, les victimes ne meurent pas immédiatement d'une hémorragie, mais d'une infection suite aux morsures du dragon. Il revient quelques heures après pour déguster son repas. Cela tombe bien : un buffalo est mort la vieille, et les dragons se sont succéder pour dépecer la bête. Assez impressionnant.

large_DSC09084.jpg

large_DSC09096.jpg

A table les enfants :


Les males se battent pour avoir les faveurs d'une femelle. Une fois le combat gagné, les préliminaires peuvent durer plusieurs heures, et le couple reste ensemble pendant 2 semaines.

large_DSC09090.jpg

Le soir, au coucher du soleil, nous voyons les chauve-souris s'envoler pour aller chercher leur nourriture.

large_DSC09137.jpg


Le résumé de notre croisière dans une vidée de 4 minutes :


Merci à Michaël pour le montage et les plongées, Fabien pour avoir bien géré le bateau et la bouffe, les filles Delphine et Nathalie pour leur bonne humeur et l'ambiance, et enfin l'équipage et Hassan en particulier.

Nous rentrons sur Labuan Bajo en début d'après midi. Arrivés en ville, à la recherche d'un petit hôtel, nous avons tous les quatre le mal de terre, avec la tête qui tangue dès que l'on s'assoie. L'ajustement est étrange... et le bateau nous manque déjà. Nous retrouvons Fabien et Michaël pour l'apéro dans un petit bar, puis nous allons manger tous ensembles dans un restaurant mexicain tenu par une Américaine. C'est l'un des restaurants où la plupart des occidentaux se rejoignent après les plongées ou les excursions. Nous allons ensuite dans un club pour célébrer la fin de Komodo. Le parking est rempli de scooters (au moins ils prennent moins de place que les voitures) et tous les Indonésiens sont assis autour des tables avec leur verre à la main. Seuls les touristes se déchainent sur la piste de dance. Bizarre...

Le lendemain, nous partons pour l'aéroport, le premier vol est un retour sur Bali, puis le second vers Darwin. Notre vol a du retard et nous arrivons en Australie tard dans la soirée.

Notre souvenir touchant de notre dernier jour en Indonésie...

Il y a une scène qui nous a marqué ce jour là, à l'aéroport de Labuan Bajo : un homme prenait l'avion avec ses parents, et c'était la première fois que le vieil homme voyageait. Il est resté scotché et ébahi devant l'escalator qui menait à la salle d'attente (l'aéroport est probablement le seul lieu où il y a des escalators sur l'île). Il regardait cet escalier bougé comme si la magie existait. Très troublé, il a pris les escaliers ordinaires avec son fils. Et lorsqu'il est entré dans l'avion, il regardait tout ce qu'il y avait autour de lui avec des grands yeux d'enfants, complètement fasciné par l'expérience. Il souriait tout le temps et était très attentif aux consignes de l'équipage, c'était attendrissant à voir.

Posted by AliceEtVincent 00:43 Archived in Indonesia Comments (0)

Days 255 & 256 - Kuta (Bali)

semi-overcast 28 °C

Nous prenons le bateau rapide de 10h. Nous arrivons sur Bali vers 13h, puis nous montons dans le mini-bus, direction Kuta-Legion. Nous arrivons vers 15h.

Nous posons notre sac à Kuta, pas trop loin de l’aéroport. Ici tout est fait pour le touriste australien : shopping, menus… toutes les marques et habitudes australiennes sont présentes.

large_IMG_6613.jpg

Il y a aussi une association de protection de tortues, mais malheureusement il n’y a pas eu de bébé relâché sur la plage lorsque nous y étions.

large_IMG_6616.jpg

Le lendemain nous nous promenons dans les rues. Jusqu’à ce que des pluies torrentielles s’abattent, ce qui est plutôt inhabituel pour la saison. Heureusement il y avait un magasin de souvenirs pour passer le temps !

Note : le pénis est le symbole de la fertilité ici à Bali. Mais avec tous les esprits tordus des touristes et des jeunes en particulier, on trouve des pénis de toutes les tailles, accrochés à tout type d'objet : décapsuleur en forme de pénis, porte-clés...

large_IMG_6615.jpg

Posted by AliceEtVincent 00:41 Archived in Indonesia Comments (0)

Days 250 to 254 - Gili Air (bis)

sunny 32 °C

Nous retournons à Gili Air dans le but de rejoindre le parc national de Komodo pour voir les fameux dragons (ou varans, pour être plus précis).

large_DSC08636.jpg

Entre décembre et juin, l’île a beaucoup changé. Les restaurants ont investi dans des tables et chaises qui font plus modernes, les murs ont été peints, et des petits business qui étaient à l’époque en travaux sont maintenant ouverts. Les prix aussi ont sensiblement évolué… à l’époque, nous pouvions trouver de bons currys pour 30 000 roupies, maintenant rien n’est à moins de 50 000.

large_DSC08646.jpg

Beaucoup de choses ont changé, mais pas tout : les consommateurs de champi peuvent respirer.

large_IMG_6610.jpg

Deux semaines auparavant, le gouvernement indonésien est venu récupérer ses terres illégalement louées à des business. Résultat, ils ont tout détruit.

large_IMG_6611.jpg

Nous faisons aussi le tour des agences pour les trajets en bateau jusqu’à Komodo. Le parcours est très touristique : plusieurs compagnies proposent des croisières au départ des îles Gili, ou Lombok, pour rejoindre Labuan Bajo (sur l’île Florès). Le voyage dure 4 jours / 3 nuits et sur le trajet il y a des arrêts snorkeling et un après midi sur l’île de Komodo ou de Rincha pour voir les dragons. Après de multiples recherches, toutes les agences proposent 2 compagnies, pour un prix similaire (entre 1 600 000 et 1 900 000 roupies) :

- Wanua Adventure
- Perama

Nous cherchons des informations sur les blogs de voyage. Dans les deux cas, ce sont des bateaux qui accueillent une trentaine de personnes, dans des conditions rudimentaires. En général il n’y a pas beaucoup de cabines doubles (genre 2 seulement et 4 personnes dorment dans chacune d’elle) et les gens dorment sur des matelas sur le pont (à la belle étoile… note pour plus tard : bien regarder la météo avant de partir). Et cerise sur le gâteau, il y a statistiquement un bateau qui coule par an, ici un exemple en 2014, plutôt au moins d’août quand les vents sont forts dans la région. Alors évidemment, pour 2 départs par semaine, multiplié par le nombre de compagnies, les chances sont faibles, mais si cela vous arrive… c’est moche. D'ailleurs Perama a vraiment la réputation d'avoir les bateaux les moins bien entretenus, faites un tour sur cet article de blog où une américaine a vécu un naufrage (article en anglais). Heureusement que la croisière lui avait été offerte !

Nous cherchons d’autres options, car de toute façon Vincent veut plonger dans la zone une fois sur place. Nous trouvons cette petite agence, gérée par des Français. Ils mettent en contact des clients avec des bateaux qui naviguent dans la région et proposent des circuits sympathiques. Evidemment le prix n’est pas le même, mais la prestation non plus. On nous propose une croisière 5 jours / 5 nuits, sur un beau bateau, l’Antares, avec seulement 2 cabines à bord + équipage. Départ et arrivée à Labuan Bajo, jusqu’à 12 plongées (ou snorkeling) avec une visite sur Rincha pour voir les dragons. C’est plus cher, mais nous n’avons pas particulièrement envie d’être serrés comme des sardines sur une future épave flottante. Et à y regarder de plus près, c’est moins cher que ce que propose les clubs de plongée à Labuan Bajo pour un séjour équivalent (comptez au moins 3.5 millions de roupies par jour sur le bateau). Le départ ne peut être confirmé que lorsque la 2ème cabine sera réservée, nous attendons donc patiemment à Gili avant d’acheter les billets d’avion.

Deux jours plus tard, nous recevons un mail confirmant le départ. Nous prenons les billets d’avion depuis Denpasar et repartons pour Bali le 25 juin.

La transformation de Gili Air :

large_IMG_6897.jpg

Posted by AliceEtVincent 20:00 Archived in Indonesia Comments (0)

Days 243 to 249 - Amed (ter)

3ème fois à Amed, pour les cours d'apnée cette fois

sunny 32 °C

Nous rentrons sur Bali après une nuit agitée : Alice a 40° de fièvre depuis plusieurs heures et le paracétamol est la seule chose qui peut soulager. Nous passons dans une clinique privée pour faire une prise de sang, pour départager les différentes options :
- paludisme (malaria) : risque faible, nous n'avons pas été dernièrement dans des zones officiellement contaminée. Mais bon, il suffit d'une fois...
- dengue : risque élevé. Les moustiques qui transmettent la dengue piquent le jour, et Bali est connu pour ça... malheureusement. Dans les bonnes nouvelles, le laboratoire Sanofi vient tout juste de commercialiser un vaccin (décembre 2015). Disponible uniquement dans les pays durement touchés, comme le Mexique ou les Philippines pour le moment.
- bactérie/parasite/virus... plus communs a priori

Ce sera finalement un virus. Au programme : paracétamol pendant une semaine et repos.

Quitte à ne rien faire, autant retourner à Amed où Vincent souhaite prendre des cours d'apnée (free diving). Comme ça chacun optimise le temps à passer avant de récupérer.

Le niveau 1 d'apnée se déroule sur 2 jours. Le groupe d'élèves est limité à 4. Pendant la formation, on apprend le fonctionnement des poumons, à se relaxer, à controller sa respiration. En pratique, on fait des exercices dans la piscine et ensuite à la mer.

Le niveau 2 s'étale sur 3 jours et approfondit les connaissances du niveau 1. Il y a des tests afin de valider les niveaux. Pour le niveau 2, il faut savoir nager 60 mètres sous l'eau (avec des palmes), 2 minutes 30 secondes en apnée statique (sans bouger dans la piscine) et descendre à 24 mètres en mer.

Le principe de l'apnée est simple, il suffit de descendre jusqu'à 15m puis de se laisser tomber jusqu'au bout de la ligne. Pourquoi 15m ? Car on porte des poids qui nous font flotter entre 10 et 15 mètres. Il est donc "difficile" de descendre jusqu'à 10m car on flotte mais en dessous on coule :

large_IMG_2586.jpg

Arrivé en bas, on tire sur la ligne ce qui permet d'informer les gens à la surface qu'on remonte, et ensuite il faut palmer jusqu'à la surface :

large_IMG_2568.jpg

A chaque plongée quelqu'un descend entre 10 et 15m afin d'aider en cas de problème. Nous n'avons eu aucun problème pendant nos entrainements mais nous avons été formés à porter secours à 15m de fond. Les problèmes peuvent arriver quand un plongeur reste trop longtemps profond, lorsqu'il se rapproche de la surface. Un black-out peut arriver à la remontée si la pression d'oxygène dans les poumons est inférieure à celle dans le corp. L'oxygène partira du corp vers les poumons et le cerveau coupe tout par mesure de sécurité (on ne boira pas la tasse). Conclusion il ne faut pas faire ce sport seul :

large_IMG_2589.jpg

Pour information, descendre jusqu'à 20m prend environ 1 minute, et jusqu'à 30m : 1 minute et 30 secondes.

Les poissons viennent nous voir quand nous nous entrainons au large et ceux-là sont super curieux (poissons chauve-souris) :

large_IMG_2628.jpg

Le groupe au complet :

large_IMG_2641.jpg

large_IMG_2577.jpg

C'est beau les cercles sous l'eau :

large_IMG_2665.jpg

Le dernier jour nous sommes partis mettre en application nos nouvelles compétences sur l'épave Liberty :

large_DSC08593.jpg

Petite descente à 18 mètres :


Un tunnel pour la route :

Zoom sur… la médecine en Indonésie

Comment traiter ce sujet en restant zen… essayons.
Tout d’abord une petite histoire. Celle d’un expatrié néerlandais que nous avions rencontré à Malenge. Il nous expliquait qu’une de ses collègues expatriées était malade (du genre gros rhume). Elle a consulté un médecin à Jakarta qui lui a prescrit des infusions aux plantes et un médicament. Le Néerlandais nous dit avec un sourire en coin de bouche qu’il ne fait jamais confiance au milieu médical ici, et fait des recherches sur le médicament en question sur internet. Résultat : c’est un médicament donné aux malades du cancer pendant leur chimiothérapie pour soulager leurs peines, à raison d’un comprimé par jour. Sa collègue devait en prendre 3 !

Il faut savoir que les médecins étrangers ne sont pas autorisés à exercer en Indonésie : si vous avez un problème sérieux de santé et que vous avez besoin d’une hospitalisation, gardez votre passeport près de vous. Les expatriés, grands voyageurs et personnels médicaux rencontrés vous diront tous la même chose : allez à Singapour. Situé à 2h30 de Bali avec plusieurs vols quotidiens, cet état vous offrira la meilleure qualité de soin dans la région. Plus largement en Asie du Sud-Est, Bangkok est aussi une bonne option.

Posted by AliceEtVincent 19:30 Archived in Indonesia Comments (0)

(Entries 21 - 25 of 110) « Page 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 .. »