A Travellerspoint blog

Days 309 to 314 - Noosa et sa région

semi-overcast 25 °C

Nous voilà à 2h au nord de Sydney sur la Sunshine Coast. Il ne faut surtout pas confondre avec la Gold Coast plus développée, on vous en parlera dans un prochain billet.

large_Screen_Sho..at_18_56_44.jpg

18 Août

Nous allons à Courroy où plusieurs sentiers de randonnées commencent. Nous passons devant un salon de thé / boulangerie et pâtisserie français. Nous décidons de nous y arrêter pour le déjeuner. Et là, c'est la bonne surprise : des baguettes, croissants, pains au chocolat faits maison. Il y a aussi des gâteaux dans la vitrine qui donnent bien envie, sans oublier les macarons. Les locaux ont de la chance...

Nous commençons une promenade dans le coin où nous apercevons 2 wallabies en plein repas. Le chemin est assez populaire et nous croisons pas mal de monde.

La vue depuis notre camping :

large_DSC09913.jpg

19 Août

Nous retrouvons un couple d'instituteurs australiens rencontrés à Bali à Noël. Ils ont une maison de "ville" (ils habitent la campagne pas loin de Courroy) à Noosa et nous proposent de les rejoindre pour quelques jours. Nous acceptons volontiers l'invitation. A noter : Noosa, c'est une ville de 5 000 habitants. Ce n'est pas la grande ville non plus.

Le paysage avec l'estuaire d'une rivière :

large_DSC09915.jpg

20 Août

Il y a un marché très connu dans la région : le marché d’Eumundi, ouvert le mercredi et le samedi. C'est un marché où l'on trouve de tout, mais surtout de l'artisanat. A notre surprise le marché est très grand et bloque tout le centre du bourg. Les visiteurs doivent se garer loin tellement ce lieu est populaire.

Le marché, avec un stand d'artisant qui fait des figurines à l'image des émus :

large_DSC09924.jpg
large_DSC09920.jpg
large_DSC09923.jpg

En fin d'après-midi, nous partons tous les 4 pour une croisière sur la rivière pour le coucher du soleil. Noosa et ses environs deviennent de plus en plus prisés et Richard Branson a acheté un îlot enclavé dans la rivière où il a fait construire un petit complexe hôtelier de luxe. Les salariés de Virgin Australia, la compagnie aérienne dont il est propriétaire, viennent de temps en temps pour des séminaires.

large_DSC09927.jpg
large_DSC09936.jpg

21 Août

Comme tout lieu un peu bobo qui se respecte, Noosa a son marché de produits frais de fruits et légumes bio. nous y passons en fin de matinée en espérant faire de bonnes affaires. On trouvera par exemple un cageot de 10 boîtes de fraises pour 10$. Dans les supermarchés, la barquette à l'unité est à 6$.

large_DSC09942.jpg

L'après-midi est consacré à une promenade dans le parc national le long de la côte : la municipalité entend préserver la faune et la flore au maximum en réduisant les permis de construire le long de la côte. Les règles d'urbanisme sont très strictes et ne permettent pas aux promoteurs immobiliers de construire de hauts bâtiments.

Les paysages du parc national, avec le coucher du soleil :

large_IMG_6958.jpg
large_DSC09943.jpg
large_DSC09948.jpg
large_DSC09949.jpg
large_DSC09956.jpg

Le soir, nous profitons des températures plus douces pour flâner dans les rues commerçantes du centre ville.

22 Août

Après quelques tâches administratives nous passons une partie de la journée au jardin botanique de Courroy, financé par la communauté de communes de Noosa. Là encore on retrouve beaucoup d'espèces natives d'Australie, et celles importées d'Europe sont arrachées.

large_IMG_6965.jpg

23 Août

Paul, l'Australien qui nous héberge, n'a pas classe aujourd'hui et nous propose un circuit en voitures dans les villages aux alentours. Dans les hauteurs, nous nous arrêtons dans la dernière forêt tropicale (la plus au sud) où vivent des petits wallabies, espèce protégé. Nous finissons la journée avec des chutes d’eau.

Vue depuis la forêt tropicale :

large_DSC09967.jpg

Dans la forêt, avec un wallaby (la seule espèce de wallaby qui vit en zone tropicale) :

large_DSC09972.jpg
large_DSC09976.jpg

Vue des anciens volcans de la région :

large_DSC09986.jpg

Les chutes d'eau :

large_DSC09994.jpg

L'état du Queensland est surnommé "la ferme de l'Australie". C'est dans cette région que les fruits et légumes poussent le mieux. Les locaux, dans l'arrière pays, disposent en général de grands terrains qui leur permettent de cultiver un potager. On voit régulièrement des étales sur le bord de la route où les gens vendent leur production. Tout est basé sur l'honnêteté et la confiance : les prix sont affichés, on se sert et on dépose l'argent dans la boîte. Pas sûr que ça marcherait proche des grandes agglomérations ...

large_DSC09998.jpg
large_DSC00001.jpg
large_DSC09999.jpg

La route sinueuse qui mène à Noosa et la côte :

large_DSC00002.jpg

Posted by AliceEtVincent 23:40 Archived in Australia Comments (0)

Days 307 & 308 - Bundaberg & Hervey Bay

sunny 25 °C

large_Screen_Sho..at_18_56_44.jpg

Nous faisons un arrêt à Bundaberg. LE lieu à visiter ? La distillerie de rhum !

large_DSC09907.jpg

Nous visitons donc la fameuse distillerie. Le billet inclut une exposition qui retrace l'histoire du rhum en Australie et de la marque Bundaberg. Il y a aussi une visite guidée ainsi que 2 dégustations à la fin du tour dans leur bar/boutique. L'exposition, toute récente, est bien faite et assez instructive.

Elle finit sur une grande vitrine avec des bouteilles du début de la production à nos jours.

large_DSC09910.jpg

La visite guidée est tout aussi intéressante, et on voit clairement la différence entre une distillerie australienne, aux normes locales, et une autre de Guadeloupe par exemple. Là-bas, tout est à l'air libre, accessible, à l'ancienne. Ici, tout est contrôlé par ordinateur, il y a des détecteurs de tout (présence, température, concentration de divers ingrédients dans les cuves...) et partout. Ca ne rigole pas.

Pour l'anecdote, il faut savoir que les marins de XVIIIè siècle étaient des alcooliques notoires (surtout les Anglais). Comme l’eau potable était souvent souillée, les marins buvaient de l’alcool, et du rhum en particulier. Lorsque James Cook est arrivé sur la côte, il y avait 1 600 gallons de rhum à bord (soit plus de 6 000 litres…).

Vincent après la dégustation... il est 14h et nous n'avons pas encore déjeuner :

large_DSC09911.jpg

La culture de canne à sucre est partout dans les environs. Il y a des rames qui permettent aux trains de marchandise de déplacer les récoltes vers la distillerie. Les Australiens sont très fiers de leur rhum, mais franchement, celui des Antilles est bien meilleur.

Après un repas léger, nous faisons route jusqu’à Hervey Bay, lieu de départ des ferrys pour Fraser Island.

Une statue de baleine à côté du musée de la ville : elles migrent chaque année le long des côtes.

large_DSC09912.jpg

Zoom sur… Fraser Island

Fraser Island est l’île de sable la plus grande au monde (120km). Seules les voitures 4x4 sont autorisées sur l’île. Malheureusement notre voiture est vieille, et les protections à l’avant qui protègent le moteur sont abîmées ou arrachées. Alors même si le propriétaire précédent est venu ici et n’a pas eu de problème, nous ne sommes pas tentés de prendre des risques. Ce sera pour une prochaine fois. Après tout, le lieu est facile d'accès depuis Brisbane.

Le lendemain, nous partons en direction de Noosa. Nous faisons un arrêt au camping de Pomona, une petite commune pas très loin de l'autoroute.
Nous sentons bien que nous approchons de Brisbane : la route est une 2x2 voies et elle est neuve, très agréable à conduire.

Posted by AliceEtVincent 23:52 Archived in Australia Comments (0)

Days 304 to 306 - Rockhampton, Agnès Water et 1770

semi-overcast 25 °C

13 Août

Nous reprenons la route vers 10h, direction Rockhampton, « Rocky » pour les locaux. La ville est soit disant la capitale du bœuf. Soit. Mais il n’y a pas grand chose à faire alors nous partons pour la côte à Kinka Beach.

14 Août

Nous passons le weekend dans un camping pas très loin de la plage à côté de Yeppoon. Il y a un festival dans cette petite ville, et un trompettiste de renommée internationale, James Morrison (il a joué à la cérémonie d’ouverture des JO de Sydney en 2000), est sur scène. Un petit marché de stands alimentaires permet aux gens de se restaurer. Encore une journée sympathique au bord de la mer...

Le festival, face à la mer, et les stands de nourriture :

large_DSC09897.jpg
large_DSC09896.jpg

15 Août

Nous repartons pour le sud et ce sera encore une journée de route. Nous faisons des arrêts à Agnès Water et "Seventeen Seventy", ou "Town of 1770", ou "1770". C'est un nom étrange pour une commune, mais encore une fois il a été donné en l’honneur de James Cook, qui arriva ici le 24 mai 1770 et marqua le début de la colonisation dans le Queensland.

La plage d'Agnès Water :

large_IMG_6935.jpg

Le panneau de la marina de 1770 :

large_DSC09902.jpg

Les campings sont complets, c’est une zone encore une fois touristique. Les plages d'ici ont la réputation d'être parmi les plus belles de la côte Est, mais nous ne les avons pas trouvées exceptionnelles. La réception d’un camping complet nous indique qu’un hôtel offre la possibilité de camper pour 5$ par personne, à 70km de là. Cela change des campings à 40$ la nuit dans la région. Comme nous savons que ce n’est qu’un arrêt sur la route, nous décidons de nous y rendre. Nous passons donc la nuit à Rosedale sur le terrain derrière le pub de la commune. Assez rustique comme endroit, mais cela fait très bien l'affaire.

Posted by AliceEtVincent 23:50 Archived in Australia Comments (0)

Days 299 to 303 - Airlie Beach and The Whitsundays

sunny 25 °C

8 Août

Direction Airlie Beach, petite station balnéaire, point de départ pour les excursions en bateau dans les Whitsundays, cet ensemble d’îles paradisiaques dont l’une est réputée pour avoir le sable le plus blanc au monde : Whiteheaven Beach.

large_yongala_to_airlie.jpg

Sur place, les campings sont plus chers, on voit bien que la destination est très touristique. Une fois installés, nous faisons le tour des agences de voyage pour voir quels bateaux sont proposés.

La plage du bourg :

large_DSC09745.jpg

large_DSC09752.jpg

Vincent dérangé par les canards au petit déjeuner :

large_DSC09749.jpg

Nous nous renseignons également sur la météo : 30 à 40 nœuds aujourd’hui et mardi, puis le vent redescend de 10 à 15 nœuds mercredi, pour se renforcer à 25 le vendredi. Nous privilégions donc un départ pour le mercredi.

Il existe différentes formules :
- des excursions à la journée,
- 2 jours / 1 nuit,
- 3 jours / 2 nuits.

Pour les bateaux, là encore, différentes options :
- le bateau pour les petits budgets (essentiellement les étudiants), jusqu’à 60 personnes, où l’alcool coule à flot. Les gens dorment dans des dortoirs sur le bateau, ou parfois même sur le pont,
- des bateaux à taille plus humaine, entre 20 et 30 personnes, mais là aussi les cabines ne sont pas privatives,
- de plus petits bateaux, avec 10 à 12 passagers,
- des bateaux plus haut de gamme qu’on peut privatiser, avec quelques cabines doubles.

Nous trouvons un bateau pour 12 passagers : le Silent Night. Départ mercredi, pour 2 jours / 2 nuits, départ à midi et retour à midi. Ce sont les deux dernières places disponibles, donc l’agence nous propose une réduction de 100$ sur le prix par personne. Il n’y a que 3 cabines doubles, les autres passagers dorment dans le « salon » transformé en couchettes.

large_DSC09794.jpg

large_DSC09757.jpg

Nous passons le reste de la journée à flâner dans la ville.

Zoom sur… le Silent Night

Le bateau Silent Night a été construit en 1983, sur les mêmes plans qu'Australia II, commandé dans le cadre de la Coupe d’Amérique où il a terminé 1er détrônant ainsi les Américains. Ce bateau était connu sous le nom de Madame DeFarge. C'est un monocoque de 12m qui avait 11 membres d'équipage à l'époque. Ce bateau a gagné plusieurs courses en compétition avant de faire des croisières touristiques. Il a été plusieurs fois rénové, dont une dernière fois en 2015. Il est géré par un capitaine et un 2ème skipper qui s’occupe également de la nourriture et de l’entretien à bord.

9 Août

Nous passons la journée à nous promener en ville. Il y a un peu d'animation dans les rues, le bord de mer est agréable. Nous en profitons pour faire quelques achats avant la croisière.

Vue du haut de la colline :

large_DSC09892.jpg

10 Août

Nous plions la tente, rangeons la voiture et nous la laissons sur un terrain dédié aux clients qui s'absentent quelques jours pour les croisières.

Départ à 14h du port de plaisance. Les gens sont autorisés à prendre de la bière, mais en canette uniquement. Pour des raisons de sécurité le verre n'est pas autorisé. Nous faisons la connaissance des autres passagers : un couple belge francophone et deux familles italiennes. Le capitaine du bateau et le skipper se présentent, nous expliquent le déroulement des prochains jours et les règles de sécurité sur le bateau. Nous quittons le port peu après. Une fois au large, le capitaine coupe le moteur et les hommes hissent les voiles. C'est parti pour 2h de voile, le bateau glisse sur l'eau poussé par le vent.

large_IMG_6915.jpg

Il y a des bateaux bien plus grands que le notre dans le coin :

large_DSC09764.jpg

Après le diner, nous passons la nuit dans une baie.

large_DSC09775.jpg

large_DSC09781.jpg

Nous aurons droit à un super couché de soleil :

large_IMG_6898.jpg

11 Août

Première sortie snorkeling dans la matinée. On nous propose les petites combinaisons fines qui protègent des méduses, même s'il n'y en a pas à cette saison. C'est juste que cela donne une épaisseur de plus. L’eau est à 24°, mais les coraux ne sont pas aussi beaux qu’à Komodo. Après 20 min dans l'eau les gens remontent sur le bateau frigorifiés.

large_DSC09802.jpg

large_DSC09805.jpg

large_DSC09817.jpg

large_DSC09823.jpg

Nous continuons notre trajet par de la voile. Le vent est un peu plus fort, le bateau est plus rapide et casse les vagues, quand soudain deux baleines males sortent de l'eau à 50m de nous. Le capitaine arrête tout pour ralentir le bateau. Il nous explique que pour des raisons de sécurité nous devons nous éloigner doucement. Tout le monde regarde le spectacle avec de grand yeux. Une fois à distance raisonnable, nous sommes autorisés à rentrer dans la cabine pour prendre les appareils photos. Les baleines continuent à sauter hors de l'eau, mais plus loin. Voici un extrait de ce que nous avons vu :

Evidemment, avant le début de la croisière, tout le monde avait demandé au capitaine si les baleines étaient nombreuses dans la région et si on pourrait les voir. Il nous avait répondu que c'était la bonne période effectivement mais comme tout ce qui concerne la nature il ne pouvait rien garantir. Malgré tout, en 10 ans de bateau dans la région, il nous a avoué qu'il n'avait jamais vu une baleine sortir de l'eau aussi proche. Il pense que l'un des males a pris le bateau, qui tapait violemment les vagues à ce moment là, pour un autre male. Et il ne savait pas s'ils voulaient jouer ou se bagarrer.

Vers 15h30, nous arrivons à notre destination : une baie de l'île Whitsunday. Nous suivons le sentier qui donne sur un point de vue avant de descendre sur la fameuse plage Whitehaven beach. Après 2h à fouler le sable le plus blanc du monde, nous repartons sur le bateau et passons la nuit dans une autre baie.

large_DSC09829.jpg

large_DSC09832.jpg

large_DSC09846.jpg

large_DSC09850.jpg

Vue d'en bas sur la plage :

large_DSC09867.jpg

Une personne qui a laissé sa trace (nous ne sommes pas aussi bons en calligraphie) :

large_DSC09871.jpg

Zoom sur... les baleines aux Whitsundays

Les baleines à bosse migrent chaque année vers les eaux chaudes de juin à septembre. Il est très courant d'en voir à cette période.

La réglementation australienne impose de rester à une bonne distance des baleines (300m) pour plusieurs raisons :
- les males peuvent être dangereux, surtout lorsqu'ils font 20 tonnes, car ils écrasent les concurrents en retombant sur l'adversaire
- la zone est connue pour abriter les mamans avec leurs petits. ils ne font donc pas les perturber ni les effrayer.

12 Août

Après une promenade de 30min sur une petite île, c'est l'heure de remonter sur le bateau pour le retour sur Airlie en voile.

large_DSC09879.jpg

large_DSC09883.jpg

On hisse les voiles et c'est parti pour 2h de voile :

large_DSC09887.jpg

En chemin, nous apercevons une baleine maman avec son bébé. Un gros bateau arrive à proximité, puis après quelques minutes nous repartons.

Voici notre parcours final :

large_IMG_6925.jpg

Nous sommes de retour au port à 11h30, juste avant le déjeuner. Nous retournons au camping prendre une bonne douche (l'eau était limitée à bord) puis reprenons la voiture.

Après un arrêt rapide pour le déjeuner, nous partons pour Mackay. Nous arrivons vers 16h en ville, mais comme nous ne sommes pas convaincus nous décidons de continuer un peu. Nous choisissons un camping à Sarina qui a de bonnes revues. Malheureusement, sur place, la réceptionniste nous dit qu'il est complet. Elle nous recommande un autre camping, 20km plus loin à Koumala. Nous poursuivons donc jusqu’à Koumala, village coupé de tout en bordure de route, où nous sommes reçus par une charmante mamie qui gère le camping. Il est tout petit, peut-être 10 sites maximum dont 2 occupés, très calme, et avec un bloc de toilettes super propre. Son mari vient nous voir et nous donne 3 oranges « locales et sans produit chimique » nous dit-il. Effectivement elles sont bien juteuses.

Posted by AliceEtVincent 17:14 Archived in Australia Comments (0)

Days 297 & 298 - Ayr and Alva Beach

overcast 22 °C

On part direction Ayr, petite ville bien animée pour un samedi matin. Après le déjeuner, nous allons à Alva Beach, point de départ pour faire la plongée de l’épave Yongala. Rendez-vous est pris pour le lendemain matin à 7h30 pour essayer l’équipement, puis prendre le bateau à 8h. Il faut environ 1h pour rejoindre l’épave, qui est à 20km de la côte.

Il y a beaucoup de gens qui utilisent des quads et vont pêcher :

large_DSC09728.jpg

La plage est belle, et avec le vent les kite surfeurs en profitent :

large_DSC09732.jpg

Finalement, le lendemain, le vent est trop fort (40 noeuds), et Vincent préfère rester sous la tente. On retourne à Ayr pour déjeuner, nous n’avons plus de nourriture avec nous. Et là, grande surprise, tout est fermé et les rues sont vides. Nous allons donc à l’hôtel/pub de la ville, seul endroit où on peut se restaurer. Au menu : burgers et fish&chips, comme d'habitude. De la friture partout.

Zoom sur... SS Yongala

Le Yongala est considéré comme une des plus belles plongées à faire en Australie. C'est un navire cargo de 107m qui sombra au sud de Townsville sur sa route entre Melbourne et Cairns en 1911. Les 122 passagers et membres de l'équipage n'ont pas survécu. Ce n'est qu'en 1958 que l'épave fut découverte.

Ce site est aussi connu pour un fais divers : en 2003, alors en lune de miel, un américain a tué sa femme 11 jours après leur mariage en lui coupant son air pendant la plongée. Elle se noya et fut découverte sur le sol à 30m de profondeur. L'enquête montra par la suite qu'il voulait en fait toucher son assurance vie.

Posted by AliceEtVincent 17:11 Archived in Australia Comments (0)

(Entries 6 - 10 of 110) « Page 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 .. »